Bienvenue à Montréal, ville de la danse!

Montréal est la capitale culturelle et économique de la province de Québec et la deuxième ville en importance au Canada. Cachet et élégance à l’européenne, Montréal vibre à un ryhtme qui lui est propre. C’est ce qui attire bien des visiteurs – une atmosphère unique au Canada.


Trucs à savoir (pour les visiteurs) :

  • tourists-614x800Montréal est la deuxième ville francophone en importance dans le monde, après Paris.
  • Montréal a le plus grand nombre de restaurants per capita au Canada et occupe le deuxième rang en Amérique du Nord, après New York. À Montréal, on aime la bouffe. Poutine, smoked meat, bagels, sirop d’érable, le foie gras du Pied de cochon et la pizza-ghetti…
  • Montréal a une ville souterraine. La ville souterraine est un labyrinthe de tunnels et de magasins qui s’étend sur une trentaine de kilomètres. L’apocalypse de zombies se déclare pendant l’échange? Vous savez où nous trouver…

Toutes les salles sont situées près du centre-ville. Vous n’aurez pas à conduire plus de 30 minutes comme à d’autres événements. En fait, vous pouvez prendre les transports en commun toute la fin de semaine pour vous déplacer d’un endroit à l’autre.

Météo. Il peut faire froid en novembre à Montréal, sans toutefois que les températures soient désagréables, surtout si vous prévoyez le coup. En moyenne, il fait entre 7 ºC (45 ºF) et 11 ºC (52 ºF). Préparez pour des températures variées et amenez plusieurs épaisseurs de vêtements (chandails à manches longues, vestes, manteaux, etc.).

Langue. Montréal est la deuxième ville francophone en importance dans le monde, après Paris.

Gastronomie locale. Montréal a le plus grand nombre de restaurants per capita au Canada et occupe le deuxième rang en Amérique du Nord, après New York. À Montréal, on aime la bouffe. Poutine, smoked meat, bagels, sirop d’érable, le foie gras du Pied de cochon et la pizza-ghetti…

Naviguer la ville souterraine. Montréal a une ville souterraine. La ville souterraine est un labyrinthe de tunnels et de magasins qui s’étend sur une trentaine de kilomètres. L’apocalypse de zombies se déclare pendant l’échange? Vous savez où nous trouver…

Fait intéressant : L’interdiction de vente d’alcool aux États-Unis dans les années 20 et 30 a transformé Montréal en destination de choix pour nos voisins de la Nouvelle-Angletterre et de New York en quête de plaisir. La ville s’est rapidement taillé une industrie scabreuse et ludique d’alcool, de burlesque et d’autres vices.


La communauté de danse de Montréal

Dans la grande communauté de danse, Montréal est réputée pour ses danseurs très actifs, parfois compétitifs, et toujours passionnés. La scène de danse blues à Montréal s’est développée particulièrement rapidement ces dernières années, pas seulement sur le plan social, mais aussi comme forme d’expression artistique. Nous avons maintenant quatre (OUI OUI, QUATRE!!!) écoles qui enseignent la danse blues et des soirées régulières où les danseurs peuvent avoir leur dose de blues. Notre plus grand et plus ancien événement de danse blues est le Montréal Bagel and Blues, qui est organisé par notre propre Wonder Woman, Javiera. La voici en train de boire un « petit » pot Masson d’alcool… Les soirées entièrement dédiées au blues incluent les dimanches au Pub St.Paul et les lundis à L’île noire. Il y a des soirées blues à Cat’s Corner une ou deux fois par mois, les vendredis. Nous avons aussi des soirées au Wiggle Room certains jeudis, vendredis et samedis.

Quelques trucs culturels pour votre séjour à Montréal :

  • Au lieu de se serrer la main, de se saluer de la main ou de se dire bonjour, les amis se font la bise (un bec sur chaque joue). On fait aussi la bise quand un ami nous présente à une nouvelle connaissance.
  • La scène blues de Montréal est très ouverte. Vous verrez souvent des demoiselles ou des hommes danser avec d’autres demoiselles ou hommes… ben finalement, vous verrez des gens danser ensemble.
  • Danser plusieurs chansons d’affilée avec la même personne n’est pas vraiment une coutume, mais rien ne vous empêche de demander.
  • Vous devriez toujours inviter verbalement une personne à danser. Mieux vaut éviter les gestes obscurs.
  • Les danseurs de Montréal, comme la plupart des danseurs du monde entier, apprécient une bonne hygiène.

I got 700 dollars, so don’t you mess with me!